Otherland

Niveau d'attente 81% 31 vote(s)
Preview

Comme chaque année, Gamigo organisait il y a quelques semaines son événement annuel - le Next-G - dans le but de présenter l'ensemble des titres qu'il envisage de sortir au cours des prochains mois. Des titres massivement multijoueur et gratuits -...

Preview Otherland : et le free-to-play fait dans le Triple A

Projet très ambitieux inspiré par la saga Autremonde de Tad Williams, Otherland souhaite rompre avec les MMORPG traditionnels.

Comme chaque année, Gamigo organisait il y a quelques semaines son événement annuel - le Next-G - dans le but de présenter l'ensemble des titres qu'il envisage de sortir au cours des prochains mois. Des titres massivement multijoueur et gratuits - c'est la marque de fabrique de l'éditeur - mais des titres aux ambitions bien différentes. Ainsi, à côté de productions plus modestes, Gamigo présentait Otherland, un jeu basé sur l’œuvre de Tad Marshall, conçu autour de l'Unreal Engine 3 et doté d'un budget avoisinant les 30 millions de dollars... Tout à fait ce que l'on a coutume d'appeler un projet « AAA », mais avouons que dans le monde du free-to-play, la chose reste assez rare. Nous avons donc profité de l'événement pour en apprendre un peu plus.

Réalité virtuelle et mondes alternatifsRetour au sommaire
Otherland
Développé à Singapour par le studio Real-U, Otherland est un chantier de très longue haleine en cours depuis plus de six ans. Il s'inspire des écrits de Tad Williams (la saga Autremonde) et, si l'on en croit nos hôtes d'un jour, l'écrivain aurait d'ailleurs participé à la préparation du scénario... Une affirmation que nous n'avons aucun moyen de vérifier, mais qui garantirait une certaine profondeur aux événements contés dans Otherland. Hélas, nous n'avons guère d'exemple à vous donner de cette collaboration et, de manière plus générale, ce fût un peu le problème de la présentation à laquelle nous avons assisté : beaucoup d'informations sur le contexte du jeu, sur les idées des développeurs, mais bien peu de faits ou de cas concrets permettant de mieux appréhender l'objectif de Real-U.

Pour recadrer les choses, précisons qu'Otherland reprend l'idée-force des écrits de Tad Williams à savoir un univers futuriste dans lequel les mondes virtuels prennent une place sans cesse croissante. Ces mondes sont devenus si réalistes qu'une bonne part de la population ne cherche même plus à en sortir alors qu'il est devenu possible - moyennant finance bien sûr - de faire construire son propre univers virtuel. Un univers dans lequel les lois de la physique ne sont pas forcément celles que l'on connaît, mais où chacun peut vivre de formidables histoires, devenir un véritable héros. Comme le soulignent les développeurs, l'idée derrière ces mondes virtuels est de laisser libre cours à l'esprit de chacun et c'est pourquoi leur conception, leur mise en place constitue une bonne part du gameplay d'Otherland.

Bande-annonce #1 - Un premier trailer
Cliquez sur l'image pour lire la vidéo

Des univers aussi nombreux que variésRetour au sommaire
Dans les faits, le lancement du jeu n'est pas l'occasion d'une phase de création de personnage au sens classique du terme. On choisit bien des caractéristiques « de base » concernant l'apparence de son avatar ou sa morphologie, mais il n'est pas question de sélectionner de classe ou de compétences. Ces éléments n'ont pas leur place dans Otherland puisque notre héros peut entrer dans des univers très différents (cyberpunk, médiéval) et son archétype évolue en fonction de ces univers parcourus... Cela dit, nous manquons là encore d'exemples concrets puisque de tous les univers prévus, nous ne pouvions découvrir que Lambda Mall et Eight Squared. Les seules zones que Real-U accepte pour le moment de présenter prétextant que la finition générale du reste du jeu n'est pas à la hauteur des ambitions du studio.

Otherland
Il nous faut reconnaître que le travail réalisé sur l'Unreal Engine 3 est intéressant. Dans le cas de Lambda Mall, il y aura des joueurs pour ne pas apprécier la multiplication presque outrancière des couleurs ou l'aspect « flashy » que prend cette ville hi-tech, mais pour une fois qu'un MMO sort des « clous » et tente une approche sensiblement différente ! Une approche que l'on retrouve sur les personnages et dans leurs tenues où le niveau de détail utilisé n'a rien à envier aux plus avancés des MMO. Hélas, il nous faut aussi parler de l'inconstance dont fait preuve Otherland. Si certains bars de Lambda Mall sont très réussis, d'autres ne ressemblent pas à grand-chose et on voit qu'il reste encore énormément de travail aux développeurs pour assurer un niveau de finition plus uniforme, corriger les problèmes de collision et éviter les clignotements de textures.

Retour vers l'Heroic-Fantasy ?Retour au sommaire
En outre, l'aspect original de la réalisation graphique s'estompe dès lors que l'on quitte Lambda Mall. Les développeurs expliquent que les univers prévus seront très différents les uns des autres et que l'on pourra découvrir des mondes axés « science-fiction », d'autres plus « mythologiques ». Hélas, le seul exemple présenté par les développeurs est baptisé Eight Squared et il s'agit d'un monde... heroic-fantasy, on repassera pour la cure d'originalité ! Plus gênant encore est le manque de finition généralement observé. Le jeu n'est encore qu'en alpha, mais il était étonnant de voir comme certains lieux étaient plus fades que d'autres : plutôt que de « simples » problèmes techniques, on croirait à un manque d'inspiration de développeurs qui ne parviendraient pas toujours à faire aussi original qu'ils l'auraient voulu.

Otherland
Compte tenu du manque d'éléments scénarisés de notre build, il était difficile de juger du comportement de notre personnage ou de son évolution au sein des quêtes. Cela dit, l'originalité semble là aussi de mise et au niveau des combats par exemple, il n'est pas question de se focaliser sur une cible précise : on vise ainsi bien plus à la manière d'un classique jeu d'action et on s'éloigne du modèle rigide de nombreux MMO. Du fait des nombreux univers accessibles, Otherland devrait disposer d'un arsenal hallucinant et l'utilisation d'armes de mêlée / distance se fait sans difficulté particulière. Pour ce test, nous n'avons pas eu à subir de lag particulier et le système de visée fonctionnait de fort belle manière donnant lieu à des combats plus vifs et nerveux que de coutume.

« This land is MyLand »Retour au sommaire
Les seules quêtes intégrées à notre préversion de Otherland n'étaient pas des plus intéressantes (de nombreuses quêtes « de facteur ») et on sent que les développeurs de Real-U cherchaient surtout à peupler leur univers afin que les joueurs ne soient pas à errer sans le moindre but. Ils nous ont toutefois assuré qu'un véritable scénario sera de mise et qu'il sera par exemple question de comprendre pourquoi il semble impossible de se déconnecter des univers virtuels... Nous n'en saurons pas plus pour le moment alors que les développeurs souhaitaient bien davantage parler du double système qu'ils ont imaginé pour Otherland : le MyLand et l'eADN. Deux concepts qui fonctionnent de paire et qui se trouvent être à la base de la création de nouveaux univers... par les joueurs eux-mêmes !

L'idée derrière le « MyLand » est donc de reprendre la base de l'œuvre de Tad Williams en permettant aux joueurs de créer leurs univers. Des univers encore très flous, mais qui devraient - à terme - devenir de véritables instances au sein desquelles les joueurs pourront pratiquer l'artisanat et accueillir d'autres joueurs. Il est également question d'intégrer ces univers au mode JcJ d'Otherland et au système de guildes du jeu. Pour l'heure, nous avons surtout eu la confirmation que les joueurs pourront récupérer l'eADN (ADN électronique) de chaque créature rencontrée dans Otherland pour l'intégrer dans leur propre univers. Des créatures qui pourraient alors devenir des espèces de gardiens / de gardes du corps du joueur dans son MyLand. Voilà, pour être tout à fait honnête, avec Otherland on ne sait pas trop sur quel pied danser, mais il y a un potentiel évident et alors qu'une sortie est prévue avant la fin de l'année, nous espérons évidemment en apprendre plus très rapidement... histoire de combler les nombreux blancs !

Otherland
Otherland
Otherland
Otherland
Otherland
Otherland
le 30/03/2012 à 14:03, Nerces
Chargement des commentaires...